Aller au contenu principal
couverture du document

Zelazny, Roger (1937-1995)

Biographie

Roger Zelazny est né aux États-Unis, à Euclid, dans l'Ohio, fils unique de Joseph Frank Zelazny, immigré polonais, et de Josephine Flora Sweet, Américaine d'origine irlandaise.

Au lycée, il devient rédacteur en chef du journal de son école et participe au club d'écriture créative. En automne 1955, il entre à l'université Case Western Reserve et en sort en 1959 avec un B.A. en littérature (équivalent d'une licence en France). Il est ensuite admis à l'université Columbia à New York, où il se spécialise dans le théâtre élisabéthain et jacobien, obtenant en 1962 un M.A. (équivalent Master 1).

Entre 1962 et 1969, il travaille pour la sécurité sociale à Cleveland, dans l'Ohio, puis à Baltimore, dans le Maryland. Il passe alors ses soirées à écrire de la science-fiction. Il débute par des nouvelles, d'abord courtes puis de plus en plus longues, avant de se lancer dans l'écriture de romans en 1965. Le premier mai 1969, il démissionne pour devenir écrivain à temps plein. Pendant cette période, il est un membre très actif de la Baltimore Science Fiction Society, où il côtoie d'autres écrivains du genre, comme Jack Chalker, Joe Haldeman et son frère {{Lien}}.

Il est publié pour la première fois dans le fanzine Thurban, en 1953, avec la première partie de l'histoire Conditional Benefit. Sa première publication professionnelle a lieu un an plus tard, avec une nouvelle dheroic fantasy intitulée {{M.}} Fuller's Revolt. Ses débuts en tant qu'écrivain professionnel sont marqués par la publication simultanée, en 1962, de deux nouvelles, Passion Play et Horseman!. Il connait la célébrité en 1963 avec la nouvelle Une rose pour l'ecclésiaste, publiée dans The Magazine of Fantasy & Science Fiction. Cette histoire sera par la suite rééditée dans un recueil de nouvelles portant le même nom.

En 1966, il obtient le prix Hugo du meilleur roman pour Toi l'immortel, ex æquo avec Frank Herbert pour son roman Dune.

Par la suite, Zelazny devient membre de la Swordsmen and Sorcerers' Guild of America, qui regroupe des auteurs dheroic fantasy désireux de populariser le genre, souvent décrié. Entre 1973 et 1981, Flashing Swords — une collection d'anthologies dirigée par Lin Carter — présente des écrits originaux des membres de la guilde. Dans le cas de Roger Zelazny, il s'agit de nouvelles mettant en scène le personnage de Dilvish le damné.

Zelazny meurt en 1995, à l'âge de 58 ans, d'une insuffisance rénale faisant suite à un cancer du côlon. Il vit alors en colocation avec l'auteur Jane Lindskold, avec qui il entretient une forte amitié. Peu avant son décès, il lui demande de terminer deux de ses romans inachevés : Donnerjack, qu'elle fait publier en 1997, et Lord Demon, qui est édité en 1999.